Nous avons le plaisir de vous informer que le colloque

Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée ancienne, Faunes et bestiaires en contact – Xe - Ier s. a.C.

se tiendra dans les locaux de l’école française d’Athènes, en Grèce,

du 14 au 16 octobre 2020.

En raison de la crise sanitaire et des consignes imposées par l’état grec, nous avons mis en place, avec l’Ecole française d’Athènes, une adresse de connexion pour ceux qui souhaiteraient suivre le colloque à distance.

L’inscription se fait à : https://u.efa.gr/animed où vous trouverez également l’affiche et le programme du colloque.

ATTENTION : notez qu’il y a une heure de décalage entre la Grèce et la France

 

Voir le programme

 

Ce colloque international se tiendra du 15 octobre au 16 octobre en direct sur https://eauxsalesantiq.sciencesconf.org/ depuis l'Université Paul Valéry - Montpellier 3, site de Saint-Charles 1.

Voir le programme

Les eaux usées ou bien les eaux grises, du fait des miasmes qu’elles peuvent transporter, sont toujours vues par nos contemporains comme une véritable menace au bon fonctionnement des sociétés, bien plus que les eaux de ruissellement qui pourtant, bien qu'elles servent parfois de moyen d’alimentation, peuvent constituer un grave danger pour les communautés humaines.

Ces eaux indésirables faisaient déjà durant la période romaine l’objet d’un soin particulier comme en témoignent certains vestiges monumentaux destinés à les contenir. On pense bien sûr à la Cloaca Maxima mais il existe une multitude d’autres infrastructures de tailles et de formes hétérogènes dans l’ensemble du monde romain. Ce sont ces installations et les stratégies mises en oeuvre pour limiter les dangers liés aux eaux indésirables que ce rendez vous propose de mettre à l’honneur.

L'exposition "L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée Nord-occidentale" au Musée Henri Prades - Site Archéologique LATTARA à Lattes sera prolongée jusqu'au 24 août 2020.

Cette exposition est coproduite avec le laboratoire d'excellence ARCHIMEDE, en partenariat avec le musée d'Histoire de Marseille et le musée d'archéologie de Catalogne.

Voir le programme des manisfestations, conférences et informations pratiques

Séminaire « IPSE DIXIT » (Janvier – Mai 2021) Historiographie des sciences de la Méditerranée antique

La construction des savoirs est intimement liée à l’histoire de nos disciplines et – parfois – au contexte politique, économique, social et culturel de leur époque de production. L’ambition du séminaire Ipse dixit (litt. « C’est lui qui l’a dit ») est de mettre en évidence, à travers des thématiques variées, la part d’héritage et la part de renouvellement dans la construction de la recherche en histoire des civilisations anciennes. Chaque communication abordera une problématique et sa conceptualisation par les savants sur le temps long (panorama des ruptures, controverses et changements de paradigmes dans l’historiographie) ou ponctuellement (analyse de l’apport particulier d’un auteur ou d’un ouvrage). Cette démarche épistémologique montrera également comment l’esprit d’une époque transparaît parfois dans la façon dont ses savants ont écrit l’histoire de l’Antiquité.

Appel à communication

Une nouvelle méthode pour évaluer d'une manière plus objective des sites archéologiques situés dans des zones humides a été testée. Différents environnements actuels humides ont été échantillonnés dans des réserves naturelles (Tour du Valat en Camargue et étang du Méjean à Lattes) et leur contenu en semences a été analysé pour créer un référentiel moderne de données analogiques. Cet ensemble de données a ensuite été utilisé pour caractériser des assemblages carpologiques issus d’échantillons archéologiques provenant d'un chenal de navigation canalisé d’époque romaine de la ville portuaire de Lattara (Lattes, Hérault).

L’étude, publiée le 18 Juin 2020 dans la revue PLoS ONE, présente une nouvelle approche méthodologique basée sur la caractérisation de groupements végétaux distinctifs de zones humides littorales méditerranéennes à partir de l’analyse de semences actuelles. A partir de ce référentiel, et à l’aide d’analyses factorielles de correspondance, les taxons végétaux archéologiques peuvent être classés dans des groupements associés à des aux eaux douces (courantes et/ou stagnantes) et/ou saumâtres, permettant la restitution des environnements passés.

Lire l'article dans PLoS ONE 15(6)