L'ADN ancien révèle l'impact du “phénomène campaniforme” sur les populations préhistoriques Européennes

 

Dans le cadre de la plus grande étude jamais conduite sur l'ADN ancien, une équipe internationale de chercheurs a révélé l’histoire complexe d’une des périodes déterminantes de la préhistoire européenne. L'étude est publiée cette semaine dans la revue Nature.

Il y a 4 700 à 4 400 ans, un nouveau style de céramique en forme de cloche s'est répandu à travers l'Europe occidentale et centrale. Depuis plus d'un siècle, les archéologues ont cherché à savoir si la diffusion des gobelets campaniformes représentait une migration massive de personnes ou était simplement due à la diffusion de nouvelles idées. « Le débat entre le pot et le peuple a été l'une des questions les plus importantes et les plus anciennes de l'archéologie », déclare Ian Armit, co-auteur de l'étude, un archéologue de l'Université de Bradford au Royaume-Uni.

Volcanisme, climat et peuplement paléolithique en Méditerranée : des interactions complexes

 

Au sein du programme de recherche pluridisciplinaire « Le peuplement paléolithique des Abruzzes : le gisement de Valle Giumentina dans le cadre du Paléolithique ancien et moyen d’Italie et d’Europe », une équipe de recherche franco-italienne coordonnée par l’École Française de Rome en collaboration avec le CNRS (UMR5140 ASM, UMR7041 ArScAn, UMR7264 CEPAM, UMR8212 LSCE, UMR8591 LGP), le Museum National d’Histoire Naturelle de Paris, le CEA et l’Università di Siena a mis en évidence un lien entre éruptions volcaniques, changement climatique, formation des sols et phases d’occupation humaine au Paléolithique inférieur dans le sud de l’Europe. Les résultats viennent d’être publiés dans la revue Quaternary Science Reviews.

Retrouvez cet article sur le site ScienceDirect (disponible pour tous jusqu'au 14 mars 2018)

 Une équipe du programme OLEASTRO, dirigée par I. Gonzalez Tobar, S. Mauné (ASM-CNRS), O. Tiago Seoane, avec la collaboration de E. Garcia Vargas (Univ. De Séville) et d’O. Arvidsson vient de mettre au jour au lieu-dit « El Mohino » (Palma del Río), sur la rive gauche du Guadalquivir, huit grands fours circulaires du Ier s. ap. J.-C. destinés à la production d’amphores à huile Dressel 20.