Fouilles archéologiques programmées de la villa de Saint-Bézard (Aspiran, Hérault) et de l’établissement rural de la Combe de Fignols (Péret, Hérault), juillet 2020

 

La fouille programmée/chantier-école de Saint-Bézard à Aspiran (Hérault) se déroulera du lundi 6 juillet au vendredi 31 juillet 2020.

Le Programme Collectif de Recherche pluridisciplinaire « Économie et eXploitation des milieux en NARbonnaise Centrale pendant le Haut-Empire » (2020-2023) a pour ambition de traiter de la question du développement économique de cette partie de la Prouincia au Ier et IIe s., à partir d’un territoire atelier correspondant à la zone d’Aspiran/Cabrières (Hérault) (fig. 1) et à travers les résultats d’opérations de fouille programmées concernant un district minier (étudié par une équipe dirigée par N. Houlès), un établissement rural et un complexe domanial, complétés par des opérations plus ponctuelles menées sur plusieurs sites. Cette enquête microrégionale réalisée au sein d’une région bien documentée par toute une série de fouilles programmées ou préventives et des enquêtes d’occupation du sol, entend répondre à des questionnements sur l’exploitation du milieu et sur l’interdépendance éventuelle entre les activités minières et agricoles ainsi que sur l’évolution du paysage. Le cadre de l’étude correspond à l’interfluve Boyne/Dourbie — deux affluents de la rive droite de l’Hérault — et couvre une superficie d’environ 36 km2 (8 km d’est en ouest sur 4,5 km du nord au sud).

Une équipe de 35 encadrants et stagiaires fouillera, en simultané, entre le lundi 6 et le vendredi 31 juillet 2020 la villa de Saint-Bézard et l’établissement rural de la Combe de Fignols situés dans la moyenne vallée de l’Hérault. Les deux opérations seront coordonnées par S. Mauné, Directeur de Recherche au CNRS, secondé par Ophélie Tiago Seoane (doctorante UMR5140 ASM), Oriane Bourgeon, Vincenzo Pellegrino et Séverine Corbeel (docteurs de l’Université de Montpellier) à Saint-Bézard et par Quentin Desbonnets (docteur de l’Université) et Jordan Latournerie (archéologue contractuel) à la Combe de Fignols. Les financements du PCR et des fouilles archéologiques qui s’étaleront jusqu’en 2022 sont assurés par le Ministère de la Culture (SRA Occitanie), le Département de l’Hérault, le LabEx Archimede Montpellier, la Région Occitanie, les communes d’Aspiran et de Cabrières, le Club Archéologique de Montagnac-Pézenas et l’Association Culturelle des Amis de Cabrières.